Sites de camgirls : qu’est-ce que le modèle freemium ?



Je reçois régulièrement des messages de filles intéressées pour devenir camgirl mais qui se retrouvent découragées face à la complexité des sites de cam’ et à la diversité de leur fonctionnement. Lundi, je vous expliquais ce qu’est un site premium, parlons aujourd’hui du modèle freemium.

Sites Freemium, comment ça marche ?

Les sites dits « freemium » sont basés sur un système qui permet aux modèles de fixer des objectifs à leurs visiteurs en salon free (visible de tout le monde). Elles exercent leurs actions érotiques ou pornographiques en chat public, devant tout le monde, pour quelques clients qui envoient des pourboires.

Les sites freemium viennent des pays anglo-saxons et, récemment, d’Amérique du sud avec l’émergence de très nombreux studios. Ils s’appuient sur un principe très américain qui est celui de la distribution de tips (les pourboires).

Sur les sites « freemium », vous devez être extrêmement actives et créatives en permanence. Vous devez être capable d’inventer de nouveaux objectifs, ressentir ce que les membres veulent voir en quasi-temps réel. Le plus compliqué étant de se remotiver quand les pourboires ne tombent plus.

Avant de poursuivre, sachez que je trouve ce type de site fascinant. Je suis en admiration devant Chaturbate par exemple, qui a explosé les autres sites de cam’ en moins 5 ans. Néanmoins, j’ai le sentiment qu’il est plus fait pour les filles et les clients anglophones et je n’y ai jamais trouvé ma place.

La chose la plus compliquée à mon goût est que le trafic de clients y est très important et que seul un faible pourcentage participe à la distribution de tips… Les autres profitent de votre spectacle pornographique, sans payer et souvent les insultes ou remarques désobligeantes fusent. Beaucoup de membres sont agacés par le fait qu’ils payent plusieurs dollars par minute, alors que 200 autres gars regardent gratuitement. Cela entraîne souvent des disputes dans votre room entre clients.

Avant de vous lancer sur ce type de site, ne sous-estimez pas la complexité du divertissement « freemium ». Alors que certaines pourraient penser que sur un site pour adultes, vous venez simplement vous détendre, en réalité, sur les sites «freemium » vous devez être en alerte constante. Cela est vraiment épuisant si vos connexions durent plusieurs heures.

L’autre grande particularité des sites «freemium », est que vous êtes noyées dans la masse de milliers de modèles qui rivalisent pour gagner de l’argent. Il est évidemment très difficile de sortir du lot tellement les filles sont nombreuses (des milliers parfois).

Et ce qui se fait de plus en plus, et je trouve que cela entache également la qualité des camgirls, c’est que de nombreuses filles cumulent les différents sites «freemium » et « premium » et lorsqu’elles sont en show privé sur un site « premium » elles donnent l’accès de leur show en « freemium » sur d’autres sites. Pour ma part le manque de respect pour le client qui paye le show privé est évident. Les clients ne sont pas stupides et ne reviendront jamais s’ils s’en aperçoivent et vous risquez de vous faire bannir des sites rapidement.

Vers une industrialisation massive des camgirls

En ce qui me concerne je trouve que le « freemium » industrialise la webcam.

Je m’explique.

Les camgirls ont depuis 5 ans environ pris le pas sur l’industrie du X. Les clients lassés du X ont retrouvé sur les sites de cam’ une interactivité, une écoute, un accueil bien souvent chaleureux. Ils adorent découvrir des filles qui pourraient être leur voisine, leur boulangère, leur collègue de travail…

Or, ce qui me déplaît sur les sites « freemium » c’est que nous sommes en train d’industrialiser la webcam et la camgirl. On s’éloigne à mon sens des fondamentaux de la cam’.

Il suffit de se balader une journée sur les sites « freemium » pour apercevoir toujours les mêmes images :

– Des jouets (Lush…) connectés à gogo à des filles qui font semblant de jouir en tremblant dans tous les sens et en hurlant, à chaque fois qu’un tips tombe. Alors attention, je ne critique pas Lush, c’est un super toys que mes copines camgirls et moi-même utilisons et qui donne beaucoup de plaisir. Non, ce que je trouve dommage, c’est plutôt l’exagération qu’en font de nombreuses filles sur les gros sites freemium étrangers. Il suffit de se balader dans les rooms de ces sites pour  constater que l’on tombe toujours sur ces mêmes scènes, parfois risibles tant elles sont exagérées.

– Des camgirls qui se donnent des fessées, style « pour 200 tips je me claque 80 fois le cul ». Mais où est le plaisir ?

– Des hôtesses avec des images de mauvaises qualités car elles sont en ligne en même temps sur un maximum de sites « freemium » à la recherche de quelques tips…

Bref ces shows, à mon sens, se ressemblent tous et je trouve cela triste…

Quel modèle choisir alors ?

Vendredi, je ferai la comparaison objective des avantages et inconvénients des 2 formules. Et je vous ferai part de mon choix et de mon expérience.

Laisser un commentaire