Comment perdurer comme camgirl?



“Je m’exhibe sur Internet contre de l’argent, et par amour du sexe” un article lu sur Madmoizelle.com .

Le témoignage ci-dessus de Mary camgirl durant 4 ans, qui décrit sa passion pour son activité de camgirl m’a beaucoup intéressé. Je l’ai lu avec curiosité et j’ai adoré la positivité de cet article jusqu’à la conclusion brutale.

“la vie de Mary un an après ce témoignage. Aujourd’hui, je ne suis plus camgirl”.

“Au bout d’un peu plus de 4 ans j’ai commencé à m’ennuyer de plus en plus… Je sentais le besoin de nouveauté. Mon obligation d’être omniprésente sur les réseaux et de devoir les multiplier, afin d’avoir toujours plus de vues, de clients, m’a blasée jusqu’à rupture. C’est un milieu hyper compétitif dans lequel je ne me retrouvais plus. Je n’ai plus envie de jouer à ce jeu-là. »

Cette conclusion surprenante totalement opposée au bon ressenti de cette jeune femme décrit sur l’article me conforte sur ma manière de voir le camming.

Mais du coup comment perdurer dans cette activité? Quelle est la différence entre ma génération de camgirl et l’actuelle? Pourquoi 18 ans après ai je encore la chance d’être modèle webcam?

Les sites de webcam sont nombreux, il y en a pour tous les goûts, mais tous ne sont pas aussi sérieux les uns que les autres.

Lorsque j’ai débuté la webcam il y a 18 ans, seul le model de site premium existait. C’est à dire que la camgirl se connectait sur un site, assurait une session « free » et ses prestations se faisaient uniquement en show privé. Mis à part le fait qu’à l’époque de nombreux sites qui ont encore pignon sur rue aujourd’hui nous traitaient comme de la viande, nous avions au moins la chance que l’ensemble de nos shows se passaient en show privé et non à la vue de tout le monde comme aujourd’hui.

Le model freemium a depuis envahit la toile. Une camgirl est en ligne, quelques clients envoient des tokens, tips, pourboires et les filles assurent leurs shows à la vue de tous les autres.

Parallèlement à cela les sites incitent leurs modèles à se « publier » sur les réseaux sociaux afin de promouvoir leurs shows et le site sur lequel elles s’exhibent.

Devenir camgirl n’est pas anodin. S’exhiber en webcam contre de l’argent n’est pas donné à tout le monde.

Les jeunes camgirls doivent être aidées. Elles doivent être épaulées, coachées, écoutées et surtout protégées. Hors force est de constater que le milieu préfère en partie les utiliser à des fin marketing plutôt que de les guider correctement.

Puis il y a aide et aide… De plus en plus de camgirls proposent leur  coaching ou se retrouve « recruteuse après seulement quelques mois de cam… Ne vous fiez jamais à ce genre de conseils qui sont souvent dictés par les sites eux même à des fins marketing.

Voici les conseils pour une camgirl francophone afin de perdurer dans cette activité :

Votre comportement est une base à ne pas négliger. Soyez souriante, sexy, agréable. Ne vous connectez pas si vous n’en avez pas envie. Les habitués viennent pour changer d’air, non pas pour voir une femme faire la tête de l‘autre côté de la cam. Soyez toujours respectueuse de vos fans.

Le respect c’est aussi de ne diffuser que sur un seul site. Je vois souvent des filles diffuser sur plusieurs sites en même temps. Cela est un manque de respect total pour les membres. Je n’ai jamais autant gagné d’argent en cam que depuis que j’exerce mon activité sur un seul site. Ainsi je m’applique à 100%. Plutôt que de faire les choses à moitié sur chaque site concentrez vous en totalité sur un seul.

Soyez régulièrement connectée, c’est une base indispensable. J’aime prendre en exemple les hôtesses webcam comme Rubis60 ou LysM… du site www.desir-cam.com qui durant leur première année n’ont jamais hésité à venir se connecter chaque jour, à toute heure du jour ou de la nuit. Elles ont ainsi crée une communauté solide, une ambiance remarquable dans leur room et font aujourd’hui partie des camgirls francophones les plus recherchées par les voyeurs.

Ne vous mettez jamais de pression. Restez vous-même. Ne vous forcez jamais à pratiquer quelque chose que vous n’aimez pas. Soyez toujours honnête avec vos membres. Ils préféreront entendre « je ne pratique pas ceci ou cela » plutôt que d’accepter un show privé et d’essayer de gagner du temps pour grappiller quelques euros sans respecter au final la demande du client. Une réputation est vite faite dans un sens comme dans l’autre.

Pensez également à vous protéger, ne divulguez jamais votre identité, votre adresse ou toute chose personnelle vous concernant. Comme dans la vraie vie, un membre peut paraître agréable , mais peut être un véritable prédateur, « l’habit ne fait pas le moine… ».

N’espérez pas non plus venir sur un site de cam pour promotionner votre escorting. Cela est totalement interdit et les sites y sont de plus en plus vigilants, ils vous excluront à raison. Mettez vous à jour avec vos impôts, cela évitera de payer des amendes salées en cas de contrôle, ces derniers sont de plus en plus fréquents… Merci les réseaux sociaux!!!

Ne pas se laisser embobiner, par les sites, les blogs, les annonces, les recruteurs, qui vous promettent 10000 euros par semaine. Ils radotent souvent ce genre de phrase: « Munissez vous d’un ordinateur, d’une webcam HD, d’une connexion internet, et vous allez devenir riche. ».

En effet certaines camgirls sont devenues très riches, mais cela représente moins d’1% de la population.

L’envers du décor est bien entendu bien différent.

Afin de bien gagner sa vie en cam, il faut des heures et des heures de connexion. Il faut de la régularité, du sérieux et de l’investissement.

Rien ne tombe du ciel…

Saviez-vous que sur l’ensemble des sites de webcam qui existe seulement 20% des filles qui s’inscrivent vont continuer après un mois d’activité. 1 sur 2 ne se connectera jamais après son inscription.

Ma conclusion:

Je suis souvent tombé sur des sites malveillants plus jeune, mais j’ai toujours eu le courage d’en partir des que je sentais le vent tourner.

J’exerce le camming depuis 18 ans car j’ai pris beaucoup de précautions pour bien me protéger. Je me suis principalement axée sur les sites « premium » afin de ne faire que des shows privés. Mes apparitions en freemium sont rares et uniquement sur le site desir-cam car je sais que les membres sont d’un respect inégalable.

Je n’ai jamais fait de show skype qui sont à la source de nombreux soucis de harcèlement (les clients peuvent récupérer vos ip). Nombreuses de mes amies camgirls qui ont à une époque fait du skype ont eu de graves soucis.

J’ai effacé de la toile tous mes comptes personnels sur les réseaux sociaux et juste gardé un twitter « professionnel » dont l’accès est limité.

J’ai toujours quitté les sites sur lesquels les clients nous insultent chaque jour et dont les gérants des sites ne prenaient aucune mesure disciplinaire. Sur de nombreux sites un client qui achète est roi et nous n’avons pas le droit de le bloquer.

J’ai toujours pris soin de faire disparaître ma fiche d’un site pour lequel je ne travaillais plus, estimant que ces derniers n’avaient pas à faire leur publicité avec mes photos… Envoyez toujours un mail au support du site pour virer votre compte. Certaines filles se sont vu refuser cette demande. Menacez de porter plainte ça ira plus vite…

Éviter les sites qui vous incitent à créer un réseau social pour vous faire connaître. Chaque problème de harcèlement grave qui me sont relatés proviennent soit de show skype soit des réseaux sociaux. Par exemple le site www.desir-cam.com via son responsable marketing propose d’assurer pour vous cela.

Comprenez bien que tant que vous vous exhibez en cam to cam sur un site spécialisé, vous êtes en sécurité. Le site est garant de votre sécurité, de votre identité, de votre adresse. Vous pouvez bannir les irrespectueux de votre room en un clic.

Aujourd’hui les blogs de conseils, de coaching, de recrutement, pullulent sur la toile. D’un côté c’est mieux qu’ à mes débuts car nous étions livrées à nous même.

Mais soyez vigilantes de ne pas suivre les conseils de n’importe qui. Un an de cam ne rend pas une camgirl experte en la matière. Une camgirl peut je pense commencer à proposer des conseils après 3 ans à 4 années de webcam.

Ne suivez jamais un site qui vous sert d’intermédiaire pour vous inscrire. Dans nos pays francophones nous devons rester indépendantes. Inscrivez vous où vous le désirez et de votre propre gré. Passez par un « recruteur » ou par un « studio » comme certains le proposent vous retirera votre liberté d’exercer.

Pour terminer c’est important, fuyez les sites qui ne répondent pas à vos demandes. Vous devez avoir des réponses à vos questions. Vous devez recevoir des solutions à vos soucis.

Sans cela, n’hésitez jamais à quitter un site pour un autre.

Sans relation de confiance vous ne durerai jamais en webcam. Et je l’avoue sur ce point la plupart des sites ne sont vraiment pas compétents.

Choisissez bien votre site dès le début. N’hésitez pas à me contacter en privé je vous conseillerai sur les sites respectueux et sur ceux à éviter.

Laisser un commentaire